Votre bébé est adorable, mais régulièrement il pleure, crie, se tortille, semble souffrir de maux dont vous ne cernez l’origine. Et si c’était les fameuses coliques du nourrisson ? Ces coliques qui se manifestent environ jusqu’au 4ème mois du nourrisson. Mamans, Papas, savez-vous que l’ostéopathie peut soulager efficacement ces vilaines coliques qui perturbent le comportement de votre bébé ? Nous allons voir ici comment un ostéopathe expert,  à l’aide de manipulations appropriées peut soulager bébé et corriger les raisons qui provoquent ses coliques.

Les coliques du nourrisson, c’est quoi ?

Les coliques du nourrisson sont des douleurs abdominales intenses qui se produisent chez les nourrissons de 2 à 4 semaines à 3 ou 4 mois. Pour les prématurés ces coliques peuvent apparaître à partir de la date d’accouchement initialement prévue. Les causes exactes des coliques du nourrisson ne sont pas clairement définies par la communauté médicale, mais il est avéré que plusieurs facteurs y contribuent :

  • Les problèmes de digestion :

    Les nourrissons ont un système digestif immature qui peut causer des spasmes de l’intestin, des problèmes de digestion, tels que des douleurs abdominales et des gaz.

  • L’immaturité du système nerveux :

    Les coliques peuvent être causées par l’immaturité du système nerveux du bébé, qui provoque des réflexes intestinaux excessifs.

  • Des facteurs alimentaires :

    Si la maman allaite, des aliments qu’elle mange peuvent causer des douleurs abdominales chez son nourrisson. Principalement si elle consomme des produits laitiers (fromage ou lait de vache notamment). Ces aliments consommés avec excès par la maman, peuvent enrichir son lait en substances mal tolérées par l’intestin de son nourrisson. Si le bébé est nourri au lait artificiel, il peut y avoir une réaction à un ingrédient spécifique dans le lait tel le lactose ou les protéines de vache.

  • Le stress :

    Il a été démontré que le stress peut augmenter les coliques chez les bébés. Le stress vécu par le bébé, sensible à son environnement mais aussi le stress des parents soucieux de voir leur enfant en souffrance ou pour toutes autres raisons personnelles.

Il est important de noter qu’il n’y a pas de traitement médicamenteux connu pour résoudre les coliques du nourrisson. Cependant, une fois celles-ci identifiées,  il existe des moyens pour aider bébé à se sentir mieux comme masser doucement son ventre, le bercer dans vos bras, ou sur un ballon, ajuster son alimentation, et réduire voire encore mieux, supprimer les facteurs stressants qui l’environnent.

Quels symptômes courants des coliques chez les nourrissons ?

Le nombre de symptômes des coliques varient selon les bébés. Même si votre nourrisson présente la plupart de ces symptômes, d’emblée soyez rassuré. Soit, votre bébé exprime par ses pleurs et cris les douleurs provoquées par les coliques qui vous inquiète, mais surtout gardez à l’esprit que sa bonne santé n’est pas atteinte.Les coliques du nourrisson sont bénignes. Pour preuve, les coliques apparues sans prévenir, disparaîtront d’elles-mêmes autour des 4/5 mois de votre enfant.

 Liste des symptômes qui peuvent conclurent à des coliques du nourrisson s’ils sont cumulés :

    • Pleurs intenses et prolongées, à des moments spécifiques de la journée (après le biberon ou la tété) souvent le soir ou en début de nuit.
    • Cris et grognements pendant les pleurs
    • Visage crispé et rougi
    • Retournement et serrement des jambes contre le ventre
    • Ballonnements et gaz, Le nourrisson avale trop d’air en tétant, ce qui peut provoquer aérophagie et ballonnements.
    • Selles dures et difficiles à passer
    • Refus de manger ou de boire

Il est important de noter qu’il est fortement conseillé de consulter votre pédiatre pour écarter toute autre cause à l’origine des pleurs ou des douleurs abdominale et ainsi valider que votre bébé souffre bien de coliques.

Les bienfaits de l’ostéopathie sur les coliques du nourrisson

L’ostéopathie aide à soulager les coliques du nourrisson en s’attaquant aux causes sous-jacentes de la douleur. Ainsi, par des techniques manuelles appropriées l’ostéopathe expert, permet de soulager les tensions dans les muscles et les articulations du bébé. L’objectif est d’améliorer la circulation sanguine et la digestion.

l'ostéopathe applique des techniques crâniennes pour traiter les coliques du nourrisson et réduire les douleurs

L’ostéopathe me fait des chatouilles à la tête et je n’ai plus mal au ventre !

L’ostéopathe, par des manipulations douces et sans danger pour le nourrisson, favorise l’alignement des os et des tissus mous.

Ces techniques spécifiques d’ostéopathie contribuent à réduire les douleurs abdominales et améliorer la motilité intestinale. Cette intervention aide à réduire la fréquence et la gravité des coliques.

Recommandation aux parents :

Il est conseillé de consulter un ostéopathe qualifié

pour traiter les coliques du nourrisson !

Que fait votre ostéopathe lors du traitement des coliques du nourrisson ?

Il existe plusieurs techniques d’ostéopathie qui peuvent être utilisées pour traiter les coliques des nourrissons, notamment :
1. Techniques crâniennes : Des manipulations ciblées afin de soulager les tensions dans les structures crâniennes et cervico-crâniennes. Ces tensions participent aux douleurs abdominales ressenties par le nourrisson.
2. Techniques viscérales : L’ostéopathe pratique des manipulations qui visent à améliorer la motilité des organes internes, comme l’intestin. Ces manipulations participent à réduire la douleur et les crampes.
3. Techniques fasciales : Cette approche vise à éliminer les tensions dans les fascias (tissus conjonctifs qui recouvrent les muscles et les organes). Cela améliore la mobilité des organes et réduit la douleur.
4. Techniques articulaires : Ici, l’ostéopathe pratique des manipulations pour soulager les tensions dans les articulations, améliorer la mobilité et réduire la douleur.

Comme on vous le rappelle souvent sur nos pages, l’ostéopathie est une pratique globale. Elle vise à rétablir l’équilibre des structures et des fonctions de l’organisme. Il en est de même pour l’ostéopathie pédiatrique.

Ainsi, les techniques choisies par l’ostéopathe après l’anamnèse du début de séance, dépendent de la situation spécifique de chaque nourrisson. C’est pourquoi il est conseillé de consulter un ostéopathe qualifié pour évaluer les besoins spécifiques de votre nourrisson et mettre en place un plan de traitement approprié.

Comment soulager les coliques du nourrisson ?

En amont de la consultation chez votre ostéopathe, plusieurs gestes et méthodes de « grand-mère » peuvent être repris par les parents ou nounous pour aider à prévenir les coliques chez les nourrissons :

  1. Veiller à la régularité des biberons pour s’assurer que le nourrisson n’est pas affamé. Idem pour la prise au sein.
  2. S’assurer que le type de tétine et son débit est bien adapté au besoin du bébé et ainsi éviter les problèmes de prises d’air.
  3.  Respecter les besoins de régularité dans les rythmes et les besoins spécifiques du bébé dans ses différentes activités. Régularité des heures de repas bien sûr, mais aussi les temps de repos et sommeil. Sans oublier les moments consacrés à son éveil.
  4. Éviter que « bébé glouton » avale très vite son biberon, afin d’éviter que le lait arrive trop vite dans l’estomac et engendre des difficultés de digestion.
  5. Veiller à la position du nourrisson dans vos bras lors du repas. l’idéal pour éviter l’apparition d’une crise de coliques est de positionner bébé de sorte que son petit corps forme un angle de 45°.
  6. Ne pas lésiner sur le temps consacré aux rots, le bébé en position bien droite. Aussi ne pas hésiter à marcher si les rots tardent à venir.

Martina Pisetta Ostéopathe à Cagnes sur Mer
Pour toute question ou demande de RDV contactez-moi au 06 52 22 40 45

ou

PRENEZ RDV en ligne

Je dépose mon petit commentaire

8 + 2 =

error: Contenu protégé !