L’ostéopathie et la dyslexie

Un rapport entre la dyslexie et le syndrome de la déficience posturale, (SDP), et un manque de mobilité des os du crâne et des membranes est aujourd’hui établi. l’ostéopathie peut corriger ces dysfonctionnements et troubles corporels qui perturbent le développement des fonctions cognitives de l’enfant dyslexique.

L’enfant présentant des troubles de dyslexie, dysorthographie ou dyscalculie est très souvent mal latéralisé, ce qui peut entrainer des difficultés d’orientation dans l’espace et le temps et des confusions répétées de sons et de lettres à l’écrit et l’oral.

L’ostéopathie prend en charge le traitement des causes structurelles et le blocage des différents capteurs responsables des asymétries du tonus musculaire, des troubles cognitifs et sensoriels constatés chez l’enfant présentant des troubles de dyslexie. Le traitement de l’ostéopathe est conjoint à celui de l’orthophoniste, du podologue, de l’ophtalmologiste qui suivent l’enfant.

Comment l’ostéopathe explique la dyslexie ?

L'ostéopathie pour la dyslexie est une solution thérapeutique efficaceVotre ostéopathe Camille Robin vous l’affirme, la dyslexie ne suppose en rien que l’enfant ou l’adulte concerné soit atteint de déficience intellectuelle.

Même si les troubles de la dyslexie ne sont pas constatés chez tous les enfants intellectuellement précoces, on retrouve beaucoup d’enfants dyslexiques chez les surdoués. Il est à noter aussi que la dyslexie se constate davantage chez les garçons que les filles.

Aujourd’hui, il est établi qu’un accouchement difficile est une cause traumatique pouvant être à l’origine des troubles de dyslexie chez l’enfant. D’où l’intérêt dans ce contexte de naissance, de faire intervenir un ostéopathe dès la naissance du bébé afin de corriger rapidement les traumatismes provoqués sur le crâne et donc le cerveau, les yeux, les oreilles et sur l’ensemble du corps de l’enfant.

Et si vous venez en consultation chez votre ostéopathe à Cagnes sur Mer alors que votre enfant est déjà scolarisé, Camille Robin, voudra bien évidemment connaître les conditions dans lesquelles votre enfant est né pour analyser le contexte de mise en place de la dyslexie.

De récents travaux scientifiques se sont centrés sur l’analyse de l’instabilité posturale et les anomalies de l’organisation spatiale et temporelle associées au retard scolaire retrouvé dans la dyslexie.

Ses études ont établi que le développement cognitif et psychomoteur de l’enfant dyslexique résulterait d’une relation de cause à effet entre la posture, le cognitif et la dyslexie.

Certains considèrent aussi que la dyslexie peut être d’origine psychologique, émotionnelle et/ou comportementale. Non pas qu’un choc émotionnel ou qu’une difficulté psychologique puisse installer une dyslexie, mais ces perturbations peuvent réveiller et fixer les troubles sous-jacents.

Par exemple, une situation d’échec à l’école mal vécue par l’enfant, des frustrations ou humiliations, provoquant chez l’enfant un sentiment d’infériorité et d’impuissance à réussir, ou encore son état de conscience face à l’anxiété que ses résultats scolaires provoquent chez ses parents et instituteurs, le placent en situation d’échec.

C’est ainsi que les facteurs mécaniques et émotionnels à l’origine des troubles dyslexiques se développent alors qu’ils étaient , avec une possibilité de ne jamais se développer.

Enfin, les troubles dys se constatant sur plusieurs générations au sein d’une même famille, on peut raisonnablement penser que la dyslexie peut aussi avoir des origines héréditaires.

La dyslexie et le syndrome de la déficience posturale

Le Docteur Martin Da Cunha de Lisbonne, qui a décrit le syndrome de déficience posturale (SDP), a constaté que 100% des enfants dyslexiques présentaient une attitude corporelle stéréotypée, scoliotique avec une hypertonie musculaire asymétrique.

A ces troubles s’ajoute un appui plantaire asymétrique lui aussi, dominée par une déviation du regard, à droite ou à gauche.

La dyslexie s’accompagne donc d’une altération de l’équilibre tonique, oculaire et postural et une partie de leurs symptômes est liée à un déficit qui semble affecter également le système d’information proprioceptive et le système d’information visuelle.

L’ensemble de symptômes psychomoteurs qui interagissent entre eux, justifient les difficultés scolaires de l’enfant présentant des troubles de dyslexie et expliquent les difficultés d’apprentissage. La dyslexie associée au SDP est traitée par reprogrammation proprioceptive.

L’objectif de la correction de ces dysfonctionnements consiste en une reprogrammation du système proprioceptif, appelé aussi notre 6ème sens. C’est lui qui nous permet de nous maintenir en équilibre et d’avoir conscience de notre position dans l’espace.

Cette reprogrammation par l’ostéopathe se fait de manière collégiale avec l’orthophoniste, le podologue, l’ophtalmologue qui suivent le patient atteint de dyslexie.

Quel est l’apport de l’ostéopathe face à la dyslexie ?

L’intervention de l’ostéopathe commence par un bilan postural complet, membres supérieurs, inférieurs, et crâne-sacrum pour estimer le degré de dysproprioception chez l’enfant.

Il apprécie ensuite la mobilité des sphères crâniennes et membraneuses et la circulation du liquide céphalo-rachidien, des muscles oculomoteurs, qui nous l’avons vu, font partie des éléments causaux des troubles de la dyslexie.

Un bilan est également fait pour mesurer l’asymétrie du tonus musculaire à l’origine des anomalies de la conscience posturale.

Après ce bilan différentiel, l’ostéopathe libère les blocages constatés afin de redynamiser les capacités posturo-cinétiques qui normalisent le SDP et améliorent les fonctions cognitives de l’enfant dyslexique.

Au terme de cette première consultation, parents et instituteurs constatent souvent une diminution significative des manifestations de la dyslexie dans les tâches scolaires de l’enfant, notamment au niveau de l’écrit et de l’orthographe.

Cependant, une seule consultation ne peut suffire à confirmer de manière définitive la normalisation de la posture et le retour à une évolution normale des fonctions cognitives. Selon l’importance des blocages à libérer et l’antériorité de leur mise en place, la correction de la posture et l’amélioration des fonctions cognitives nécessitent le plus souvent 3 à 5 séances régulières avec l’ostéopathe échelonnées sur plusieurs mois.

En fonction des réactions des zones travaillées, de l’âge de l’enfant et de l’importance des troubles constatés, votre ostéopathe vous soumet un protocole afin de maintenir et renforcer cette reprogrammation.

Un suivi précoce par un ostéopathe spécialiste diminue le risque d’installer durablement la dyslexie

Lorsque l’on sait combien il est aisé et efficace pour un ostéopathe de remodeler et redonner de la mobilité aux os et membranes d’un enfant de moins de 6 ans, on comprend combien il est important d’agir avant que l’ossification soit faite et les déformations installées.

Ainsi, dès que les signes d’une déficience posturale, d’un problème de latéralisation, ou de trouble de la vue sont constatés par les parents ou instituteurs de maternelle, il est primordial de se rapprocher de votre ostéopathe Camille Robin afin qu’il traite rapidement les causes de ces dysfonctionnements.

Si l’enfant est rentré au CP, il est aujourd’hui probable qu’un diagnostic de dyslexie soit posé au cours de l’année. C’est pourquoi il est important, dès lors que les parents constatent la moindre difficulté de leur enfant dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, qu’ils fassent faire un bilan complet par l’ostéopathe et un orthophoniste pour confirmer ou infirmer la présente de troubles à l’origine de la diminution des capacités posturo-cinétiques liés à une dyslexie.

Ostéopathie et dyslexie enfant adulte

Les techniques de votre ostéopathe améliorent les résultats scolaires de l’enfant et facilitent l’intégration sociale. Elles sont indolores et sans craquages.

Camille Robin ostéopathe à Cagnes sur Mer

Un suivi en préventif ou curatif contribue au mieux vivre d’un enfant présentant des troubles de dyslexie

Pour prendre soin de la santé et le mieux-être de l’enfant

Consultation au cabinet de Cagnes sur Mer

Cros de Cagnes – Cagnes sur Mer

Parking, bus, train

Consultation enfant 40 €

Consultation adulte 60€

7 jours/7

de 8h00 à 21 heures

Je réserve un RDV maintenant

Ou appelez le 06 52 30 11 27 pour un RDV

L’ostéopathie pour la dyslexie

Les techniques pratiquées par votre ostéopathe sont adaptées à l’enfant. Elles sont douces, sans douleurs et sans techniques de cracking.

Expertise

Une prise en charge de votre enfant par un ostéopathe spécialisé dans la correction de la dyslexie et des déficits d’attention.

Le partage

A chaque étape de la consultation, les raisons des manipulations sont expliquées à l’enfant afin qu’il soit lui aussi acteur des corrections mises en place.

Cabinet d’ostéopathie Camille Robin Cagnes sur Mer

La dyslexie n’est pas un fléau. Plus vite les symptômes sont détectés, plus rapides et aisées sont les corrections.

Un ostéopathe spécialiste de la dyslexie à Cagnes sur Mer

Rendez-vous rapide avec votre ostéopathe en cabinet :

  • Ouvert le samedi
  • Ouvert pour les urgences les dimanches et jours fériés,
  • RDV tard le soir ou tôt le matin (7h/22h)
PRENEZ RDV AU CABINET
Ou appelez le 06.52.11.30.27
Consultations enfant 40 €

1ère consultation adulte en cabinet 60 €
Consultations suivantes 50 €

+20 € dimanches & jours fériés

Cagnes-sur-Mer
85 avenue de Nice, 06800 Cagnes-sur-Mer
bus, train & parking

Ouvert de 7h à 21h – 7j/7

Mode de règlement : CB, chèque, espèces, chèque santé.

Remboursement mutuelle

Votre ostéopathe Camille Robin à Cagnes sur Mer a passé une convention avec les mutuelles de santé. Ce partenariat vous offre la possibilité d’un remboursement de vos consultations d’ostéopathie dans la limite du montant annuel des soins d’ostéopathie  mentionné dans votre contrat signé avec votre mutuelle.

Pour ce faire, votre ostéopathe vous remettra une note d’honoraires à transmettre à votre mutuelle pour le remboursement de la séance.

Respect du secret professionnel par l’ostéopathe

Soumis au même régime du secret professionnel que les professionnels de santé, votre ostéopathe Camille Robin collabore avec les médecins et spécialistes afin d’améliorer de manière collégiale l’état de santé de son patient.
En effet, un décret en date du 20 juillet 2016, intègre les ostéopathes exclusifs aux catégories de professionnels du « champ social et médico-social » habilitées à échanger et partager avec les professionnels de santé des informations nécessaires à la prise en charge d’une personne.